16/08/2016

J.O DE RIO : TOUS DERRIÈRE AUDREY, CASSANDRE , DORIAN, PIERRE et VINCENT !

posté à 17h29

Ne ratez pas une miette des courses :

Course Hommes : jeudi 18 août, à 16h heure française, Canal +/Canal + Rio/France 2/France 3

Course Femmes : samedi 20 août, à 16h heure française, Canal +/France 2

Vous n'avez plus aucune excuse pour ne pas être devant votre écran :) On compte sur vous !

Avant le jour "J" , voici le programme des entrainements de l'équipe de France de triathlon :

- mardi 16 août de 15 à 16 h : familiarisation avec le parcours natation

- mardi 16 août de 16h30 à 17h30 : briefing avec choix des places sur le ponton de départ

- mardi 16 août de 17h30 à 19h30 : vérification des vélos (rangez vos moteurs !)

- mercredi 17 août de 8h30 à 9h30 : familiarisation avec le parcours vélo

Ensuite, le jeudi à 11 h pétantes, il n'y aura plus qu'à... La météo s'annonce favorable pour la course masculine. Plus de doutes en revanche pour celle de l'épreuve féminine deux jours plus tard.

5 choses à savoir sur le parcours des Jeux Olympiques de Rio (infos FFTRI)
Voici 5 choses à savoir sur le très difficile parcours des JO de Rio !

1/ Un départ sur la plage

Dès le départ, le parcours dévoile ses spécificités olympiques : il ne s’effectue pas à partir d’un ponton, mais en ligne sur la plage (beach start). Il y a donc une partie courue, avant d’atteindre l’eau.

2/ Une seule boucle pour les 1500m de natation, et une première bouée à 400m

Si bien souvent cette distance est répartie en deux boucles, et ponctuée d’une sortie à l’australienne, elle s’effectue en une seule boucle à Rio. La conséquence ? La première bouée est située à 400m du départ. Il faudra donc nager fort, longtemps. Et le placement de chacun(e) à cette première bouée sera déterminant.
Il ne faudra pas s sous-estimer les potentiels mouvements d’eau, susceptibles d’apparaitre en cas de vent. Et cette possibilité n’est pas exclue puisque, rappelons-le, des épreuves d’aviron ont été annulées ce jour, ainsi que dimanche dernier, pour cause de vents violents à quelques kilomètres de Copacabana.

3/ A vélo, une bosse avec des passages à plus de 15%, à répéter 8 fois

Après la première transition, il faudra négocier rapidement un virage à 180°. Et à peine 500m plus loin, les athlètes seront au pied de la plus grosse difficulté du parcours : une bosse d’environ 400m, avec des passages à plus de 15%. Un effort qu’ils devront répéter 8 fois puisque les 40Km de vélo sont répartis en 8 boucles de 5Km.

4/ Une descente délicate et quelques Km en bord de mer

Après cette bosse, s’en suit une descente technique, qui pourra s’avérer délicate, notamment en cas de pluie. Une descente qui a provoqué quelques chutes au test event. Ensuite, place à une autre bosse puis retour au bord de mer avec quelques km sans difficulté. Sur cette partie, le seul danger peut venir de la présence éventuelle de vent.

5/ Digérer les efforts en course à pied, et gérer son allure

Puis, place à une transition éclaire avant de s’élancer sur la course à pied. Sur un parcours classique, la principale difficulté pour les triathlètes réside dans la gestion de leur course, après un vélo difficile. Digérer les efforts, et gérer l’allure. Voilà tout l’enjeu pour les athlètes lorsqu'ils parcourront les 10 Km de course, dernière ligne droite vers le rêve olympique


Parole d'experts - Analyse de la course Hommes des Jeux Olympiques par Benjamin Maze, adjoint au Directeur Technique National
Le 16 Août 2016
« La course Hommes sera une course d’élimination »

Le but va être de piéger, dès le début, les bons coureurs tels que Mario Mola (ESP) et Richard Murray (RSA). L’objectif clairement affiché est donc de nager fort, et de prendre le plus d’avance possible. Pour animer la partie de natation, il faudra compter sur Richard VARGA (SLK), Henri Schoeman (RSA), Dmitry Polyanski (RUS), Ben Kanute (USA), Alessandro Fabian (ITA), mais aussi sur les frères Brownlee souvent placés à la sortie de l’eau.

Ensuite, le but sera de créer ou de confirmer le break dès le début du vélo. Il faudra donc s’attendre à un vélo dynamique, malgré les difficultés du parcours (2 bosses séparées d’une descente rapide et technique, à parcourir 8 fois). Notamment le démarrage (le premier km, la 1ère bosse et l’ensemble du 1° tour) sera ultra rapide pour créer cette cassure. Il faudra donc être vigilant à la 1ère transition et au début du vélo pour rester au contact de la tête, il s’agit là véritablement d’un moment critique de la course.
Portés sur l’offensive, les Brownlee seront les grands animateurs annoncés de cette partie de la course… mais les trois français ainsi que tous les bons nageurs déjà cités auront un même intérêt : faire la différence pour poser le vélo avec assez d’avance pour contenir le retour des bons coureurs qui ne seront pas à l’avant de la course. Il y aura donc une vraie bagarre à distance entre les différents pelotons, l’incertitude est de savoir qui lâchera le premier !

Enfin, le 10 km course à pied sera comme le plus souvent le juge de paix de l’épreuve. Qu’il y ait un groupe d’échappées ou un gros peloton à la pose du vélo, quoi qu’il en soit il faudra être capable de courir plus vite que ses adversaires. Le départ s’annonce très rapide, certains auront la stratégie de dynamiter la course à pied dès les premiers hectomètres. Mais attention à ne pas se brûler les ailes... car il faudra digérer les efforts consentis à vélo, qui ne seront pas sans conséquences (notamment au niveau musculaire), et qui laisseront des traces pour cette partie pédestre.

« Les organismes seront usés par les efforts consentis à vélo. A cela peut s’ajouter une forte chaleur. L’enjeu pour les athlètes sera autant de rester dans la course, jamais trop loin des premiers, que de gérer leur allure pour éviter de se mettre en sur régime. Ils devront écouter leur corps et gérer leur effort, surtout si la composante chaleur s’ajoute à la difficulté du parcours et l’intensité de la course. Avec de telles conditions, on peut s'attendre à des craquages et des retours spectaculaires, comme sur le Test Event de 2015. Pour autant il faudra aussi être capable de jouer au contact des autres, à la bagarre, et donc il peut aussi y avoir une dimension tactique et psychologique importante à ce moment de la course »

Une course qui s’annonce donc pleine de suspens !

Un mot sur les français : « L’objectif des français est de ramener une médaille. La stratégie est d’être portés sur l’offensive. Il faudra donc s’attendre à voir Vincent Luis, Dorian Coninx et Pierre Le Corre peser sur l’avant de la course. Les trois français sont en forme. Ils ont tous réalisé des performances impressionnantes tout au long de leur cycle de préparation qu’ils terminent chez eux, dans leur environnement habituel. »

Plus d'infos sur le site de la revue TRIATHLETE en lien ci-dessous

 

Site TRIATHLETE


Autre news:
19/06/2017 : LAURINE , UNE "ANCIENNE" REMPORTE 2 MÉDAILLES - ARGENT & BRONZE - AU "TROPHÉE ULYSSE" A PERPIGNAN !
19/06/2017 : JOACHIM, UN "ANCIEN" A " L'OPEN SWIM STARS DE PARIS !
31/05/2017 : Vendredi 14 juillet 2017 : 4ème ÉDITION DE LA "FOULÉE ROYALE" DE NEUVILLE-GAMBAIS !
19/05/2017 : ILS L'ONT FAIT : BLANDINE, LOANNE, MATHIEU ET ALEXANDRE SONT CHAMPIONS DE FRANCE U.N.S.S !
02/05/2017 : CHAMPIONNAT DE FRANCE DE "DUATHLON-RUN & BIKE" : TRES BEAU REPORTAGE DANS LE MAGAZINE TRIMAX DE MAI 2017 !
01/05/2017 : LE LYCÉE MARIE-CURIE DE VERSAILLES QUALIFIÉ AU CHAMPIONNAT DE FRANCE DE RAID LES 10,11 & 12 MAI 2017 !
29/04/2017 : C'EST OFFICIEL ! MARIE-CURIE EST QUALIFIE AU CHAMPIONNAT DE FRANCE "D'AQUATHLON-TRIATHLON" DE BOIS LE ROI LES 17,18 et 19 MAI 2017 !
28/04/2017 : Blandine GUILLOTEAU, Loanne LE BIHAN, Alexandre LECUYER et Mathieu BRONSARD VICE-CHAMPIONS D'ACADEMIE DE TRIATHLON...ONT LE CHAMPIONNAT DE FRANCE DANS LE VISEUR !
22/04/2017 : MERCREDI 26 AVRIL : CHAMPIONNAT D'ACADEMIE DE TRIATHLON AU LYCÉE MICHELET DE VANVES !
06/04/2017 : SÉCURITÉ & APPN : UN RAPPORT A LIRE IMPÉRATIVEMENT AVANT LES CHAMPIONNATS DE FRANCE UNSS DE RAID !


» Consulter les archives

RSS



     
Designed by Nico35